MSF Tabarre
Lundi 9 décembre 2019, hôpital de Tabarre, spécialisé dans les urgences traumatologiques, Port-au-Prince, Haïti. Wilken (centre), 34 ans, en salle d’hospitalisation. Père de deux enfants, Wilken gagne sa vie en travaillant comme vendeur ambulant de sachets d’eau. Alors qu’il « Chèche lavi » (chercher de quoi vivre en Créole haïtien), Wilken a reçu une balle perdue dans la jambe droite le 8 décembre aux environs de 13 h à carrefour Aviation.
Wilken se considère comme une victime du dysfonctionnement du pays. La violence est endémique et les situations économiques et politiques sont extrêmement tendues. Il souhaiterait avoir les moyens d’ouvrir un business en bas de chez lui, car un tel incident n’y serait pas arrivé. Pour lui, le Péyi Lock (pays bloqué) a rendu les choses encore plus compliquées : la scolarisation de son fils de 10 ans est impossible.