generic MSF
Camp.
Au printemps 1984, la pluie ne tombe pas dans le nord du pays, la famine guette. Les équipes MSF tirent la sonnette d'alarme: il faut absolument apporter de la nourriture à Korem. Il faudra plusieurs mois pour que la gravité de la situation soit enfin reconnue, pour que le gouvernement lance un appel à l'aide internationale et parle de famine. Pour la première fois de son histoire, MSF envoie de façon massive de la nourriture, des médicaments, des tentes, des couvertures. Pour le gouvernement éthiopien, cette famine devient une arme providentielle pour redessiner la géographie humaine du pays. A Korem, la propagande officielle incite aux départs "volontaires" vers le sud. Certains s'en vont, les autres restent, sans imaginer l'enfer qui leur est réservé en représailles : la nourriture est désormais réservée à certains, l'aide alimentaire détournée vers le sud.