Philippe Conti
Giving a hand, to get the function back in the wounded hand. The physiotherapist¿s work is essential to complement the surgery. Three physiotherapists are working to assist the patients to regain maximum function in their limbs. *** Local Caption *** Après plus de cinq ans de guerre, les services d'urgence des hôpitaux prennent en charge les blessés les plus graves car ils sont en première ligne. Le suivi de ces patients est ensuite difficile au regard de l'état de détérioration du système de santé. De nombreux médecins ont quitté le pays, et les hôpitaux manquent des moyens nécessaires pour faire face aux nombreuses victimes du conflit. Face à cette situation, MSF a décidé d'ouvrir un programme chirurgical à Amman en août 2006. En collaboration avec l'hôpital du Croissant Rouge jordanien, ce projet accueille les patients irakiens gravement blessés depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, et dont l'état nécessite une ou plusieurs interventions de chirurgie réparatrice : orthopédique, maxillo-faciale ou plastique. Ce programme a vu le jour grâce à l'appui d'un réseau de médecins irakiens, chargés d'identifier les patients et d'entreprendre les démarches administratives et logistiques nécessaires à leur transfert en Jordanie. MSF tente aussi d'aider des médecins qui travaillent toujours en Irak, malgré les menaces dont ils sont l'objet. MSF a noué un certain nombre de contacts auprès des personnels de santé oeuvrant dans les services d'urgence, afin d'approvisionner directement ces structures de santé, en matériels et en médicaments.