Nicola Vigilanti
SIAKA (operateur radio Abobo Sud) *** Local Caption *** Bien que les affrontements aient cesse, fin mars 2011, dans la plupart de l\'Ouest du pays, des populations deplacees vivent toujours dans des camps, comme celui de la Mission catholique a Duekoue et celui de Nazareth a Guiglo, ou MSF a ouvert des centres de sante. Des equipes mobiles de MSF donnent des consultations dans des villages touches par les violences entre Guiglo et Blolequin ainsi qu\'au nord-est de Duekoue. Les cas graves et les urgences chirurgicales, medicales, pediatriques et obstetriques sont traites a l\'hopital de Duekoue. Dans le petit hopital de Nikla a Guiglo, MSF prend en charge les urgences medicales, donne des consultations externes et refere les urgences chirurgicales a l\'hopital de Duekoue. A Abidjan, les equipes de MSF prennent en charge les urgences chirurgicales et medicales ainsi que les cas de gynecologie-obstetrique et donnent des consulations externes dans l\'hopital d\'Abobo sud . Pour desengorger cet hopital surcharge, MSF intervient dans les hopitaux d\'Anyama et Houphouet-Boigny. MSF apporte par ailleurs un soutien a cinq centres de sante dans le quartier d\'Abobo.