Leonora Baumann
De novembre 2014 à janvier 2015, l’Hôpital Général de Référence de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu, en RDC, a soigné des centaines d’enfants, premières victimes d’un pic de paludisme sans précédent. Il s’agit du pic de paludisme le plus important auquel le personnel congolais ait jamais eu à faire face, à la fois en termes de gravité, mais aussi de nombre des cas et de durée du pic. Une situation encore compliquée par des pathologies affectant les cas les plus graves: de nombreuses infections respiratoires et des états septiques sévères. L’appui de MSF à l’HGR de Rutshuru (287 lits d’hospitalisation), dans la province du Nord Kivu, a démarré en octobre 2005. MSF gère le « pôle chaud » : chirurgie, soins intensifs, urgences, grands brûlés et prise en charge des victimes de violences sexuelles. <br/> From November 2014 to January 2015, the General Hospital of reference (HGR) of Rutshuru in the province of North Kivu, DRC, has treated hundreds of children, the first victims of an unprecedented malaria peak. This is the most important malaria peak which the Congolese staff has ever faced, both in terms of severity, but also number of cases and duration of the peak. A situation worsened by pathologies affecting the worst case: many respiratory infections and severe sepsis. MSF is supporting the Rutshuru HGR (287 hospital beds) in the North Kivu province since October 2005. MSF runs the "hot pole": surgery, intensive care, emergency and burn support and case management for victims of sexual violence.